Contrôler le flux de sa pensée

Il nous arrive à tous de ne pas pouvoir contrôler le flux de notre pensée. Avant de nous alarmer et de perdre totalement le contrôle sur nos nerfs, il faut commencer par se dire que pensée est une chose normale. Notre cerveau depuis qu’on a été formé dans le ventre de notre mère ne peut s’empêcher de fonctionner pour nous maintenir en vie. Mais pour être bien dans sa peau, il faut apprendre à contrôler le flux de sa pensée, car trop pensée à tout et à rien peut réellement nuire. En effet, lorsque l’on pense trop on ne fait que se créer problèmes et angoisses.

Ne pas chercher à arrêter de penser

Ne pas chercher à arrêter de penser

Pour pouvoir contrôler le flux de sa pensée, il faut arrêter de croire que l’on a le pouvoir d’arrêter de penser. Il faut commencer par se dire que trop penser peut arriver à tout le monde à un moment ou à un autre. Donc, si aujourd’hui vous vous sentez être une proie facile pour vos pensées, il en est ainsi et pas autrement ; le plus important c’est le fait de le savoir et de vouloir agir contre ce désagrément pour reprendre la vie que vous souhaitiez réellement vivre. Il ne faut pas se détester, il ne faut pas se culpabiliser pour ces pensées qui viennent en trombe.

Énumérer les pensées productives

Énumérer les pensées productives

Pour commencer à sortir de cette foire aux pensées, commencez par énumérer les pensées productives dans un petit carnet ou pourquoi pas un cahier grand format. Autant profiter de la situation. Inscrivez tous les projets et les petits plans qui peuvent améliorer votre vie sentimentale, professionnelle, familiale et spirituelle dans ce carnet ou ce cahier ; quitte à remplir toutes les pages. Commentez, argumentez et tirez le meilleur de vos idées. Cette liste vous servira tôt ou tard comme puits à bonnes idées ou coffret à réalisation, c’est à vous de voir, le but est de vous faire avancer dans la vie malgré ces flux de pensées incontrôlables.

Se pardonner pour les pensées négatives

Se pardonner pour les pensées négatives

Après les pensées productives et positives viennent toujours les pensées négatives. Vous êtes humain et cela est tout à fait normal, une fois de plus je le répète, ne vous culpabilisez pas pour les pensées qui viennent en trombe et surtout pour les pensées moins agréables. L’essentiel lorsque l’on a un flux incontrôlable de pensées négatives est de se dire que vous n’êtes pas forcément ce que vous pensez et aussi que vous n’êtes pas toujours obligé de croire à ces pensées négatives. Pardonnez-vous lorsque ces pensées vous font du mal, elles sont juste le fruit de votre imagination et n’ont donc pas d’effets réels dans votre vie tant que vous ne les prenez pas au sérieux.

Discuter avec les gens qu’on aime

Discuter avec les gens qu’on aime

Parler est une thérapie très agréable. En effet, plus vous verbalisez vos pensées moins vous les confinez dans votre esprit. Alors, allez chez vos amis, faites des sorties entre amis, visitez vos parents, prenez le temps de parler avec votre conjoint, discutez de tout et de rien avec vos enfants ; en bref, parler avec les gens que vous aimez. Toutefois, essayez de ne pas faire de ces entretiens avec vos proches un moment de plainte, car plus vous verbalisez vos malheurs plus vous vous emprisonnez dans le malheur. Il n’y a pas de mal à partager les moments difficiles, mais il faut privilégiez les discussions positives et constructives pour mieux s’épanouir.

Pratiquer les affirmations positives

pratiquer les pensées posittives

Donc, comme dit ci-haut il faut privilégier les discussions constructives et positives. En effet, les discussions positives rendent réduisent les flux négatifs de vos pensées et vous allègent déjà d’un poids. Aussi, pratiquer les affirmations positives transformera vos flux de pensées abondants, en une source d’énergie plus agréable pour votre cerveau. Dites-vous tous les matins les mots qui vous qualifient, les affirmations qui peuvent booster votre journée et promettez-vous que vous êtes déjà gagnant (e) dans toutes les choses que vous allez entreprendre. Il faut donc diriger les flux de pensées vers les affirmations positives pour en tirer profit et pour mieux les contrôler.

Bouger autant que possible

bouger autant que possible

Si la redirection des flux de pensées vers le positif peut vous aider à améliorer la qualité de vos pensées pour vous permettre d’avancer dans la vie, vous pourriez également mieux contrôler vos pensées en bougeant régulièrement dans la semaine. Plus le corps bouge, plus le cerveau se focalise sur les mouvements du corps ce qui vous aidera à littéralement moins penser. Pour cela, il vous suffira de faire le ménage en passant l’aspirateur, de marcher à rythme régulier sans chercher à trop vous fatiguer, de faire de la danse, du fitness et bien d’autres activités physiques qui pourraient occuper votre cerveau.

Méditer pour bien vivre l’instant présent

mediter

Lorsque l’on ne contrôle pas le flux de nos pensées, on se trouve dérobé de notre moment présent. Pour remédier à cela vous pouvez aussi prendre le temps de méditer le soir avant de vous coucher ou bien pendant 15 minutes durant votre pause déjeuner au travail. Trouvez-vous un coin tranquille, fermez vos yeux et focalisez-vous sur votre respiration, ne pensez qu’à de choses agréables pour prendre le dessus sur les pensées négatives et pour mieux savourer le moment présent. Outre, en plus de vous aider à regagner votre présent, la méditation vous aide à avoir plus confiance en vous-même.

29Août

Laissez une réponse