Les personnes ayant fait de la prison ont souvent, si ce n’est pas toujours, du mal à se réintégrer dans la société. Les idées reçues, les préjugés et la crainte permanente qui régit la vie sociale actuelle ne permettent pas à ces personnes-là de reprendre confiance en eux en effet. Pourtant après un échec, il faut reprendre confiance en soi pour pouvoir continuer à vivre normalement.

Ici, l’incarcération est prise pour un échec social, un échec personnel, un échec en soi. Il ne faut pas rester sur ces définitions cependant. Ce qu’il faut par-dessus tout c’est revivre une vie personnelle et une vie sociale normale. Personne n’est destiné à être au bas de la société, car nous méritons tous notre chance tant que nous respirons. Alors, malgré les erreurs et les échecs passés, il faut émerger et mettre un pied devant l’autre.

Il faut travailler sur soi-même

faiire un travail sur soi

La première chose à faire lorsque l’on vient de vivre une incarcération est le travail sur soi. C’est tout une démarche psychologique que vous devez entreprendre pour vous en sortir gagnant. En premier lieu, vous devez penser aux raisons pour lesquelles vous avez été emprisonné. Si vous avez été accusé à tort, apprenez à accepter et à pardonner pour vous libérer vous-même, dans le cas contraire, acceptez votre erreur et dites vous que c’est du passé pour pouvoir vous focaliser sur votre présent. Après cette étape de l’acceptation, pensez aux belles leçons de vie que vous aviez apprises au cours de votre incarcération. Cette étape vous auriez surement appris beaucoup de choses sur la valeur de la vie et des relations humaines. Focalisez-vous sur ces gains moraux.

Suite à cela, souriez à la nouvelle liberté que vous venez d’acquérir. Cette liberté est votre nouveau départ pour faire de la suite de votre vie une belle histoire. Vous êtes comme tous les citoyens qui circulent dans les rues, vous avez vos droits et vous n’êtes pas obligé de vous cacher à cause d’une erreur. Vous avez purgé votre peine et a eu du temps pour réfléchir longuement à ce que vous devez maintenant faire. Ne vous attardez plus sur des questions passées et pensez à votre avenir. Vous avez toujours des potentiels professionnels, des potentiels humains, des facultés intellectuelles et vous pouvez vous reprendre en main pour vivre une meilleure vie. Cette nouvelle vie que vous allez vivre ne serait pas sans difficulté, mais elle vaut la peine d’être bien vécue.

Pour arriver à accepter l’incarcération, à réfléchir aux bons côtés des années passées en dehors de la société civile et à reprendre en main sa vie actuelle, il faudra en premier lieu arrêter de se culpabiliser. Ça y est, vous avez fini vos années d’incarcération et la culpabilité devrait aujourd’hui être ailleurs. Dites-vous qu’elle est restée là où vous avez purgé votre peine. Vous êtes une nouvelle personne et vous devez reprendre confiance en vous-même. Si vous avez un accompagnateur social, n’hésitez pas de lui faire part de toutes vos pensées, cette personne devrait être en mesure de vous accompagner sur le plan psychologique. En outre, vous pouvez consulter un psychologue ou intégrer un groupe de soutien.

Il faut accepter l’aide de ses proches

se faire aider

Beaucoup de personnes ayant été incarcérées ont du mal à renouer avec leurs proches même si ces derniers leur proposent leurs aides. Il faut arrêter de vivre dans ce tourment de l’autosuffisance. Certes, vous avez vécu un dur passage, mais vous devez reprendre une vie normale et cette vie-là inclut les proches, familles et amis. Acceptez de vous faire aider par vos proches dans tous les domaines de la vie. Ne refusez rien de ceux qui vous aiment, car vous devez continuer à bien vivre et ces mains amicales ne sont pas là pour vous faire du mal, mais pour vous aider à vous stabiliser de nouveau. Si c’est la culpabilité qui vous ronge une fois de plus, si c’est la peur de ne pas être à la hauteur des autres qui vous tourmente, dites-vous que ces personnes-là ont toujours confiance en vous et que c’est pour cela qu’elles sont à vos côtés.

En outre, juste le fait de s’entourer de ses proches pourrait également aider dans cette reprise d’une vie normale après un emprisonnement. Lorsque vos proches vous invitent, rejoignez-les si vous le pouvez. Passez du temps avec des gens que vous aimez et qui vous aiment pour que vous puissiez retrouver l’être aimable, l’être de confiance qui est en vous. Arrêtez également de vous dire que vos proches gravitent autour de vous par pitié et non par sincérité. Souvenez-vous que ceux qui ont été là pour vous avant, pendant et après l’histoire de l’incarcération sont sincèrement présents pour vous. Ils sont vos premiers appuis dans votre quête de nouvelle stabilité.

La meilleure chose à faire lorsque l’on a fini de purger sa peine est donc de reprendre confiance en soi. Il faut en finir avec la culpabilité, il faut accepter les mains secourables et il faut également avancer avec persévérance. Il s’agit de votre vie, de votre nouvelle chance, saisissez-la et arrêtez de vous tourmenter pour le passer, car ce passé ne reviendra pas et vous ne pourriez jamais changer votre présent en passant votre temps à penser sans cesse à ce passé. Maintenant, reprenez confiance en vous et reprenez votre nouvelle vie en main sans vous soucier du reste.

Catégories : La culpabilité

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *